Notre première école, l’école Shelly park Nous avions donc été invité chez une famille française de quatre enfants (deux filles et deux garçons) qui a notre arrivée ont été très accueillants. Nous avons donc fait la rencontre de Clélia (neuf ans), Léonard (sept ans), Théo Tim (quatre ans), et Iseuline (deux ans) puis bien sur les deux parents, Jean Eudes et Guillemette. Océane et moi étions trop contentes de pouvoir parler français avec une copine !!! Le long de la soirée : barbecue, trampoline, lecture et papotage (je ne dirai pas l’heure à la quelle on s’est couché mais tout ce que je peux vous dire, c’est que les parents n’étaient pas très contents !).
Le lendemain, nous nous sommes réveillés de bonne heure car Clélia avait un rassemblement avec quelques personnes de son école avec qui elle allait affronter d’autres personnes de différentes écoles durant plusieurs épreuves. Océane et moi avions bien entendu décidés d’encourager Clélia pendant son concours.  Mais plus que ça… Grâce à Jean Eudes, nous avons pu participer ! Il y a eu l’épreuve du char et du ballon, de la carafe, de la charrue, des skis, du parcours chronométré, et l’épreuve fatale, l’épreuve du relai avec l’éponge mouillée ! On était trempé ! Et à la fin, nous avons eu le droit à une glace et une médaille. Noel avant l’heure ! [pm1]

Les barres de chocolat

Nous sommes rentrés et Clélia est partie avec sa maman, Théo Tim et Iseuline chez des amis. Papa a proposé d’aller voir une plage sans sable mais avec des coquillages à la place. Est-ce que vous savez que dans l’école de Clélia et de Léonard, chaque élève reçoit au début de l’année, une boîte de 36 barres de chocolat et doit tout vendre au long de l’année ? Non ? Donc au passage, on a pris la boîte de Léonard qui était pleine. Notre première tentative pendant que les parents demandaient leur chemin fut chez une dame. Réussie ! On était très fier d’avoir vendu nos deux premières barres. Notre deuxième tentative fut un couple espagnol à qui on a dit : Hi ! We are in Shelly park, are you interesting for chocolate’s bone? Et ils nous ont répondu qu’ils ne parlaient pas anglais alors je leur ai demandé si ils parlaient espagnol et ils ont répondu oui ! Alors on leur a dit la même phrase en espagnol. Ils nous ont acheté deux barres ! Il faut dire que c’est pratique d’être resté trois mois en Amerique latine à ne parler qu’espagnol ! Nous avons continué à vendre les barres de chocolat dans une terrasse et toutes les tables nous ont acheté des barres ! Si bien qu’à la fin de ce long travail, nous avions tout vendu ! Tout tout tout tout !!!!! Mais il commencé à pleuvoir alors nous sommes rentrés à la maison. Tant pis pour la plage de coquillages ! Mais on était très contents d’avoir accompli notre devoir. On s’est couché et j’ai pris mon premier bain de tout le tour du monde.

A nouveau écoliers   Ce matin, on s’est levé à 8 heures et demi (l’école des kiwis commence à 9 heures et termine à 3 heures et demi) et on s’est préparé. J’avais fait une présentation qui explique toute notre vie de globes trotteurs et tout le bla bla bla mais je n’allai pas tarder à découvrir que ce serait inutile. Nous sommes arrivés à l’école de Shelley Park avec notre sac et la lunch box dedans à la main. Clélia nous a présenté à ses copines puis est partie dans sa classe pendant qu’Arthur, Océane, Maman, Papa et moi étions dans le bureau du proviseur et discutions avec lui en lui expliquant notre projet. Enfin, nous sommes sortis mais n’avons pas pu aller dans la classe de Clélia car les élèves avaient un test de maths alors nous sommes allés dans la classe de Léonard. Ils étaient en train de discuter de leur week end et ils collaient des postits sur des feuilles de papiers ou ils disaient comment ils avaient trouvé leur week end. Ils pouvaient lire des livres quand ils avaient fini.
Ensuite, nous sommes allés dans une pièce ou il y avait trois classes et un grand espace au milieu des trois classes et un jour par semaine, elles se retrouvaient pour parler de leur week end (comme dans la classe de Léonard). La pièce était décorée avec des dessins, des documents sur les papillons et les oiseaux de Nouvelle Zélande accrochés aux murs, des peintures, des collages et au fond de chaque classe, il y avait une grande fiche ou on inscrivait l’anniversaire de chaque élève.
Enfin, nous avons pu aller dans la classe de Clélia et on s’est mis en rang pour aller dans la salle de sport. La bas, la maîtresse de Clélia nous a présenté à sa classe et à deux autre classe qui étaient là. Ensuite, ils ont parlé du programme de sport de la semaine puis on a chanté une chanson sur la Nouvelle Zélande. Puis nous sommes retournés en classe et les élèves ont lu à tour de rôle le devoir qu’ils avaient rédigé : Mes objectifs pour cette année et comment arriver à les atteindre. Puis la sonnerie a retentit pour la récréation. En guise de cours de récréation, les élèves avaient de la pelouse verte,  une colline et des jeux. Et croyez-le ou pas, à côté de la cours, ils avaient leur grande piscine privaty !!!
Les élèves se baladaient pieds nus vêtu de leur bel uniforme vert.  Et pendant cette récré la, les enfants mangeaient un snack en attendant le déjeuner. Généralement, à cette heure-là, les élèves mangent des crackers ou des pop corns.
.  Nous sommes retournés en classe et avons continué à parler de nos objectifs. Et la surprise du jour arriva : LE COURS DE FRANÇAIS !!! Les élèves apprenaient les nombres jusqu’à dix et cela a durait pendant une demi heure. Océane, Clélia et moi, on se regardait et on disait : Que c’est dur !!! Enfin, la professeure est partie et elle a laissé place à des papotages entre la maîtresse et ces élèves. Je ne sais pas s’ ils parlaient encore de leurs objectifs de l’année (décidemment) mais je n’ai pas bien compris. Ensuite, la maîtresse a écrit des choses au tableau sur les maths je suppose. Et la pause déjeuner est arrivée. Clélia avait un cours de net Ball (basket Ball pour filles) alors nous l’avons accompagné et avons participé. Le cours durait une demi-heure et une fois terminé, nous avons déjeuné puis la sonnerie a annoncé le retour en classe. Le reste de la journée, nous avons dû réalisé un dessin d’une moitié de visage, et sur l’autre coté, on devait coller une demi feuille de papier avec écrit en gros notre principale objectif de l’année. Et puis la journée de classe s’est achevée et Clélia est partit à son cours de strach (étirement de son corps) avec son amie Mackendy. Nous avons donc dû nous dire en revoir sans avoir était prévenu. C’était  pas cool du tout alors en revenant chez les Lepelletier, les parents nous ont dit qu’on restait un soir de plus chez Clélia ! On a sauté de joie !!! La soirée s’est très bien déroulée mais le lendemain, on a dû se dire adieu. Enfin quand je dis adieu, ne vous inquiétez pas, elle reviendra nous voir à Marseille. Direction Rotorua pour une aventure exceptionnelle : le village maori !!!!
J’ai beaucoup aimé l’accueil des amis de Clelia. On a tout de suite été très bien intégré dans son groupe. La cour de récréation m’a fasciné avec la pelouse verte, les collines et les jeux. J’ai aussi aimé le fait que les élèves se baladent pieds nus partout.. J’ai été étonné qu’ils mangent à toutes les récréations, c’est-à-dire toutes les 2 heures ! La grande qualité des kiwis, c’est qu’ils ne jugent personne, qu’on soit beau ou laid. J’espère que mon article vous a plu A bientôt pour de nouvelles aventures !!!!!!!!!!!!!