Un an plus tard… dimanche 22 Octobre, nous voici de retour au Cambodge…

Fraichement débarqués sur le tarmac, c’est un ciel bleu et une chaleur écrasante qui nous accueillent quand nous foulons pour la seconde fois le territoire cambodgien . Nous avons la sensation d’arriver en terrain connu ! Nous nous sentons un peu chez nous dans cette petite ville de Siem Reap où nous avions découvert l’année dernière l’école du Bayon lors de notre tour du monde.

Nous retrouvons l’ambiance animée des rues avec ses échoppes ambulantes, ses marchands d’insectes grillés, ses tuk tuk, les fameuses motos à trois roues, colorés et pétaradant qui foncent pied au plancher, rasant au plus près tout ce qui se trouve sur leur chemin !

Mais nous retrouvons surtout la gentillesse incroyable des cambodgiens. Quel peuple attachant ! On comprend pourquoi on appelle le Cambodge « le pays du sourire ». Il n’y en a pas un qui nous répond sans un sourire, ou sans un bonjour de la main..

Notre hôtel est tout près des bureaux de l’association du Bayon où nous sommes accueillis comme des rois ! Nous retrouvons des bénévoles qui étaient déjà là l’année dernière, des éducateurs (dont Viseth grâce à qui le projet a  pu voir le jour) et faisons connaissance avec Charlotte et Baudouin qui viennent de « reprendre les rennes » de l’association.

 

Commence alors une semaine intense pendant laquelle nous allons lancer officiellement le projet « petit déjeuner » . Toute la famille est très excitée de concrétiser cette idée qui a germé il y a un an et pris forme petit à petit à travers les différentes conférences que nous avons animées à Paris ou Marseille. Nous avons la chance d’être accompagnés par la sœur de Philippe, son mari et leurs trois filles qui ont décidé de nous accompagner dans cette aventure !

Christine, la sœur de Philippe avec son mari, Etienne, et leurs trois filles, Paola, Clémence et Laura au Coffee Shop du Bayon.

Dès le lendemain matin, nous allons, avec Sokhi, l’une des assistantes sociales de l’association, à la rencontre des familles dont les enfants sont scolarisés à l’école du Bayon. Nous sommes également accompagnés par Vincent Robert, président …et véritable chef d’orchestre de l’association LE BAYON. Vincent oeuvre depuis 10 ans, avec sa dream team, entre la France et le Cambodge  pour améliorer pour  le quotidien de ces enfants du Bayon. Dynamique, généreux , efficace et determiné …Un sacré personnage !

Sokhi, une des assistantes sociale du Bayon

Vincent Robert, le président de l’association du Bayon

Les enfants, eux, partent en vélo à la rencontre des familles avec Viseth…

 Nous avions déjà rencontré des familles l’année dernière mais à nouveau, c’est une expérience très forte. Entre la connaissance intellectuelle de la pauvreté et le fait de la « vivre » en allant sur place, c’est très différent ! Nous sommes marqués par ces enfants livrés à eux-mêmes, parfois orphelins, qui n’ont rien pour vivre. Sales, dépenaillés, mal nourris, ils font peine à voir. Et pourtant, malgré cette immense pauvreté, ils sont d’un accueil incroyable.

 

Quel contraste le lendemain matin lors de la fête en l’honneur du premier petit déjeuner. Tous ces enfants sont impeccablement habillés en uniforme et coiffés et nous font une haie d’honneur pour accueillir tous les invités ! Tous nous disent bonjour avec le salut cambodgien (qui se fait en joignant les mains au niveau du torse). Ils ont  le sourire..

Cette journée de fête débute avec le lever des drapeaux : tous les élèves sont réunis dans la cour et deux d’entre eux sont désignés pour hisser le drapeau en chantant l’hymne national.

Puis c’est le moment des discours. En Asie, les cérémonies sont très protocolaires et il faut respecter un certain nombre d’usages. Vincent, Khong (le directeur de l’assocation), Philippe, Viseth et Clémentine font un discours sur le projet petit déjeuner, sa genèse, l’importance de pouvoir avoir un repas équilibré le matin…tout ceci est traduit en cambodgien.

Puis les élèves du grade 1 (les plus petits) nous chantent une chanson spécialement préparée pour l’occasion. Ils sont adorables.

Nos enfants et leurs cousines chantent à leur tour un chant en français !

Puis certains parents, ils ont tous été invités pour l’occasion, tiennent à nous remercier. Leurs témoignages sont très touchants.

Il est 9 heures quand nos enfants commencent la distribution du « premier » petit déjeuner aux 250 élèves de l’école du Bayon. Pour 92 % d’entre eux, c’est la première fois ! Au menu, lait de soja et pain brioché. Ils ont tout dévoré sans laisser une miette ! Tous les enfants remercient en faisant le salut cambodgien.

Nos enfants et leurs cousines prennent leur mission de distribution très à cœur et veillent à ce que chacun soit servi. Ils ont été très heureux de pouvoir contribuer à leur manière à ce projet.

C’est très émouvant de voir tous ces enfants faire la queue pour avoir leur briquette de lait et leur pain. Tous ces visages souriants, cette gaité, cet enthousiasme malgré leurs conditions de vie difficiles, c’est un vrai cadeau.

 Et derrière cette joie de voir les enfants commencer leur journée…normalement… nous goutons la « satisfaction » de voir se concrétiser la première étape de ce projet initié avec Viseth Songh, et Claire Buisson, ancienne directrice des programmes du Bayon avant Charlotte et Beaudouin.

Dans les jours qui ont suivi, nous sommes retournés à l’école pour aller dans les classes et passer un peu de temps avec les enfants. Avec Christine, Etienne et leurs filles, nous avions préparé des cahiers et des crayons de couleur que nous avons distribués dans les différentes classes.

Les enfants se sont liés d’amitié avec d’autres, ils ont joué avec eux pendant la récréation et ont donné un coup de main pour les visites médicales qui avaient lieu toute la semaine.

Les écoliers du Bayon ont un repas équilibré chaque jour à la cantine d’Elodie.

C’est le cœur un peu gros que nous avons quitté l’école à la fin de la semaine, heureux de cette semaine haute en couleurs.

Nous avons été séduit durant toute cette année et plus encore durant cette semaine par l’énergie, l’enthousiasme, et l’altruisme  de tous les membres de l’ONG, à taille humaine . Une vraie belle aventure !

Nous  remercions à nouveau tous les donateurs grâce auxquels tous ces enfants peuvent maintenant étudier le ventre plein le matin !

Pour ceux qui ont envie de faire un don ou de devenir parrain, c’est ici: https://www.helloasso.com/associations/l-ecole-du-bayon/formulaires/4